• Histoire

› Le vin

Le Chevalier de Lascombes est le second vin du Château de Lascombes, grand cru classé du Médoc en 1855. En appellation Margaux ce vin est élaboré avec une majorité de merlot par deux grands vinificateurs: Dominique Befve, le directeur de la propriété et Michel Rolland, oenologue à la réputation internationale.

› Le millésime

Quand la nature décide de jouer avec nos nerfs… elle produit coup sur coup deux millésimes exceptionnellement stressants mais véritablement instructifs !
L’hiver 2012-2013 est excessivement pluvieux rendant les travaux au vignoble vraiment laborieux
pour les vignerons. Sans compter que nos salariés travaillent dans des conditions d’humidité vraiment extrêmes. Le débourrement est homogène et nous laisse espérer un rendement confortable mais rapidement nos espérances volent en éclat avec un printemps frais et humide et une floraison au mois de juin sous la pluie. Les conséquences sont dramatiques avec un taux de coulure et de millerandage inédits depuis 1984. L’été 2013 est relativement sec mais le mois d’août présente des amplitudes thermiques défavorables à la véraison qui s’étire dans le temps. Le retard acquis au printemps n’est pas rattrapé pendant l’été et on annonce des vendanges très tardives vers le 15 octobre. Toute la profession attend l’été indien qui permettrait de mûrir pleinement cette petite récolte mais il ne vient pas. Pire, le mois de septembre est lui aussi humide et doux. Des
conditions idéales pour que le Botrytis s’installe durablement et précipite la récolte. Le premier coup de ciseaux est donné dans l’urgence le 26 septembre et les merlots sont tous rentrés au 5 octobre. Sans répit, on poursuit avec les petits verdots et les cabernets sauvignons. Et sans surprise, les cuves peinent à se remplir tant les rendements sont faibles.
Grâce une rigueur de travail ininterrompue à la vigne et au chai, les cuves de merlots présentent un charme incontestable tandis que les lots de cabernets sauvignons sont plutôt sur la structure et la complexité.

› Situation

Le vignoble de Château Lascombes s'étend sur 112 hectares de vignes en appellation Margaux. Il est à ce jour l'un des plus vastes vignobles des Crus Classés de 1855.

› Terroir

Le vignoble se répartit en trois ensembles distincts, de superficie à peu près équivalente : une croupe graveleuse, qui porte les cabernets sauvignons et les petits verdots, des graves argileuses où sont plantés merlots et cabernets sauvignons, enfin des parcelles argilo-calcaires où le merlot s'exprime parfaitement.

› A la vigne

Pour obtenir une maturité optimale les équipes de Lascombes pratiquent une viticulture de précision: deux effeuillages en Juin puis en Août ont été nécessaires, ainsi qu'un éclaircissage fin Juillet. Les vendanges sont entièrement réalisées à la main dans de petites cagettes de 10 kg. Les raisins ont ensuite été triés à deux reprises, avant et après éraflage pour un objectif "zéro défaut".

› Vinification

Les équipements de pointe de Lascombes permettent de réaliser des vinifications parcellaires. Elles se réalisent en plusieurs étapes: macération pré-fermentaire d'une durée de 10 jours à 6-8°c, fermentation alcoolique puis légers remontages quotidiens pendant une vingtaine de jours pour une extraction douce de la couleur et des tannins. Les jus sont ensuite écoulés et entonnés dans des fûts de chêne français dont 80% sont neufs. La fermentation malolactique s'y opère entre la fin du mois d'Octobre et le début du mois de Février. Les vins bénéficient d'un élevage sur lies fines de 4 mois sur tins oxoline, ils sont ensuite soutirés une première foi au mois d'Avril et ré-entonnés pour un élévage en fûts total d'environ 18 mois.

› Cépages

Merlot : 60%
Cabernet sauvignon : 40%

• Conseils

› Service

Le Chevalier de Lascombes se sert entre 16 et 17°c

› Dégustation

Jolie robe grenat foncée.
Le nez est ouvert. Les fruits rouges et les fruits noirs se partagent l’espace. Quant au bois, présent, il se fond pleinement dans le décor et rehausse le caractère fruité du nez.
L’attaque est franche et la concentration est au rendez-vous. Le milieu de bouche est volumineux et les tanins sont patinés. On assiste à une explosion de fruits jusqu’à la finale particulièrement longue et épicée.
Conformément à l’esprit du Chevalier de Lascombes, il s’agit d’un vin de plaisir équilibré à déguster dès ses premières années avec des grillades ou des viandes rouges.

› Accords Mets-Vins

Ce sera faire honneur à ce vin que de l'apprécier sur de belles grillades de boeuf ou des fromages d'intensité moyenne (camembert, tomme de montagne assez jeune) pour le laisser s'exprimer pleinement.

• Avis

"Mentholé, fruits noirs, épices, prune d'ente, très rond, puissant, serré, tannique, finale serrée"
14
-